SALTA ET JUJUY


SALTA ET JUJUY
SALTA ET JUJUY

SALTA & JUJUY

La province argentine de Jujuy, découpée dans le massif andin, aux confins de la Bolivie et du Chili, est enclavée dans celle de Salta qui s’étend de la plaine occidentale du Chaco aux hauts plateaux et à la chaîne volcanique, qui dominent le désert chilien de l’Atacama. Cette région, andine et tropicale à la fois, couvre 208 700 kilomètres carrés et compte 1 377 000 habitants lors du recensement de 1991. Elle est caractérisée par le morcellement et la diversité du milieu physique, par l’ancienneté et la richesse de l’histoire coloniale, par l’originalité des domaines mis en valeur.

Entre les contreforts de la puna et les avant-chaînes qui dominent le piémont du Chaco, les vallées du Bermejo et du San Francisco constituent le secteur le plus dynamique. C’est là qu’ont été découpées et aménagées quelques vastes plantations essentiellement vouées à la production de la canne et à la fabrication du sucre, entreprises qui ont largement bénéficié des difficultés de Tucumán dans les années 1970. À l’intérieur et autour de ces premiers domaines, des productions portant sur les agrumes, les fruits tropicaux ainsi que les cultures maraîchères de contre-saison se sont répandues depuis les années 1970. Ce dynamisme agricole est alimenté par les négociants de Salta et de Buenos Aires, qui exploitent l’avantage climatique, les disponibilités en terres non occupées et l’abondance de la main-d’œuvre bolivienne; il représente la dernière phase du processus d’intégration au marché national de ces vallées et piémonts du Nord-Ouest qui tirèrent leur richesse, jusqu’au milieu du XIXe siècle, de l’approvisionnement des centres miniers des Andes boliviennes et péruviennes en bétail, en aliments et en produits fabriqués. La reconversion a été douloureuse; elle s’est traduite par la disparition de l’artisanat préindustriel, la réduction de l’élevage et l’effondrement des anciennes places de commerce, provoquant une forte émigration vers Córdoba et Buenos Aires. Cette main-d’œuvre a été relayée par les Indiens des forêts du Chaco et des hautes steppes boliviennes lorsque les premières productions agricoles destinées au nouveau marché argentin ont pris forme: le tabac, le coton et le maïs dans le bassin irrigué de Lerma près de Salta, les cultures maraîchères et fruitières sur le piémont que domine la ville de Jujuy, au débouché de la Quebrada et la vallée de Humahuaca.

C’est l’originalité de cette région, restée jusque dans son architecture urbaine très «hispano-coloniale», que d’avoir vu l’aristocratie créole assimiler, dans le système de relations sociales et la structure agraire dont elle conserve le contrôle, des activités productives et marchandes de haut niveau technique liées à de puissants groupes financiers nationaux et étrangers. C’est ainsi, d’ailleurs, que les capitales provinciales traditionnelles, Salta et Jujuy (encore appelée San Salvador de Jujuy), conservent leur suprématie régionale, bien que situées au contact même des hautes terres, à l’ouest de l’axe méridien de circulation ferroviaire et routière où se sont développés des centres actifs comme Oran, au cœur de la zone sucrière et légumière du Nord. Grâce aux richesses minières des Andes (où se trouvent les plus importantes mines de plomb et de zinc d’Argentine, ainsi que des gisements de minerai de fer, d’argent et d’étain), aux réserves pétrolières et de gaz naturel du piémont, près de la Bolivie (que des oléoducs et gazoducs acheminent vers Buenos Aires), aux relations de voisinage organisées avec le Chili aride mais minier du Nord et avec l’Orient bolivien, en jouant aussi sur la grande diversité d’aptitudes et de contraintes de cet espace en cours d’organisation et d’intégration, cette région est devenue en Argentine un foyer autonome de développement. C’est ainsi qu’une industrie sidérurgique a été implantée à Zapla, près de San Salvador de Jujuy, et qu’un grand complexe hydroélectrique a été bâti sur la rivière Juramento, dans la vallée de Lerma. La ville de Salta est aussi devenue un centre universitaire.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Salta (Provinz) — Salta Basisdaten (Details) ( …   Deutsch Wikipedia

  • Salta (Argentinien) — Salta Basisdaten Vollständiger Name: Ciudad de Salta Lage …   Deutsch Wikipedia

  • Salta (Stadt) — Salta Basisdaten Vollständiger Name: Ciudad de Salta Lage …   Deutsch Wikipedia

  • Salta, Diocese of — • Comprises the civil Provinces of Salta and Jujuy in the northern part of the Republic of Argentina Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006 …   Catholic encyclopedia

  • Jujuy (Provinz) — Jujuy Basisdaten (Details) …   Deutsch Wikipedia

  • Salta — Salta, 1) ehemals Intendanz im Vicekönigreiche la Plata (Südamerika), umfaßte einen Theil von Tucuman; 2) jetzt der nordwestlichste Staat der Argentinischen Conföderation, an Bolivia, Chili, Tucuman u. Jujuy grenzend, 2985 QM.; gebirgig durch die …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Jujuy tuco-tuco — Conservation status Data Deficient (IUCN 3.1)[1] …   Wikipedia

  • Salta Tuco-tuco — Conservation status Data Deficient (IUCN 3.1)[1] …   Wikipedia

  • Jujuy — (spr. chuchūī), nordwestlichste Provinz der Argentinischen Republik, im N. und W. von Bolivia, im S. und O. von Salta begrenzt, 49,162 qkm groß mit (1903 berechnet) 54,830 Einw. Die unwirtliche, fast 3500–3800 m hohe Puna de J. (Despoblado) hängt …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Salta [2] — Salta, argentin. Provinz an der Grenze gegen Chile und Bolivia, 161,099 qkm mit (berechnet für 1903) 134,343 Einw. Das Land wird im W. von den Sierras Lumbre und Santa Maria durchzogen, an der Grenze erreichen die Anden mit 1300 m hohen… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.